Le Cène, une œuvre mythique et mystique

La cène est une peinture murale de 460 x 880 cm réalisée par Léonard de Vinci entre 1495 et 1498, pour le couvent dominicain Santa Maria Delle Grazie à Milan. Ayant pour objet l’iconographie religieuse, cette peinture est considérée comme son chef-d’œuvre.

Le Cène
Le Cène, oeuvre d'art par Léonard de Vinci Agrandir
  • Titre : Ultima Cena
  • Date : 1495
  • Style : Haute renaissance
  • Dimensions : 880 x 460 cm
  • Genre : Peinture religieuse
  • Voir l’oeuvre : Église Santa Maria delle Grazie de Milan, Italie

Commande spéciale

Les Sforza, souverains de l’époque, envisageaient de faire un mausolée dans l’église Santa Maria. Dans une Italie berceau du catholicisme, il fut décidé par le jeune duc Ludovic Sforza de faire appel à De Vinci pour décorer de nombreuses pièces du couvent et de la chapelle.

La cène

Dans la religion chrétienne, la cène est le dernier repas que le Christ prit avec ses apôtres, au soir du Jeudi saint, avant son arrestation et sa crucifixion. La peinture devait incarner de façon puissante cette symbolique tout en préservant la pensée religieuse.

« Je vous le dis en vérité, l’un de vous me trahira »

Le tableau « la cène » représente donc l’épisode du repas de Jésus avec ses douze apôtres, durant lequel il annonce qu’il a conscience que l’un d’entre eux le trahira. Prononçant ses mots aux siens, il garde le visage impassible, face à la trahison prochaine qui le guette.

Dans la pure tradition monastique

Dès le Moyen Âge, dans les monastères, le réfectoire des moines comprend une fresque de la cène, rappelant le dernier repas du Christ. Celle de De Vinci est toujours présente dans le réfectoire de Santa Maria Delle Grazie, où elle est inscrite au Patrimoine Mondial de l’humanité.

De la difficulté de peindre le Christ

Artiste accompli et prolifique, la légende raconte que De Vinci mit trois années à finir son œuvre car il n’osait pas s’attaquer à la figure centrale, celle du Christ. Pour l’ensemble il utilise la technique picturale de la détrempe, fragile aux intempéries et à l’humidité.

Descriptif de l’œuvre

Autour de la table l’on peut voir Jésus, situé au centre, entouré de chaque côté par 6 apôtres. Ensemble ils font face à l’observateur. Ils sont tous éclairés d’une douce lumière, excepté Judas qui est dans l’ombre. Il porte une bourse, symbole de sa funeste transaction, dans la main droite.

Les apôtres

De gauche à droite sont placés : Barthélémy, Jacques le Mineur, André, Judas, Pierre, Jean, puis Jésus, et enfin Thomas, Jacques le Majeur, Philippe, Mathieu, Tadée, Simon. Les explications semblent fuser les uns à l’encontre des autres.

Des sentiments décryptés

Chacun des êtres attablés présente une émotion, étonnement, consternation, dépit, stupeur, acceptation. Ces ressentis sont exprimés par le visage, l’attitude, la position du corps ou des mains. De Vinci les a transcrits à merveille dans cette grande fresque à l’huile.

Le repas

Sur la table qui est en fait un autel comme dans les églises, sont déposés du pain et des coupes de vin, symboliques des célébrations eucharistiques. Les accessoires, couverts et verres qui sont représentés ici sont à l’identique de ceux que les moines utilisaient dans ce réfectoire.

Une œuvre maltraitée

Quelques années à peine après sa réalisation la fresque demanda à être restaurée car fragilisé par l’humidité. Elle fut souvent maltraitée, les moines n’hésitant pas à ouvrir une porte détruisant la partie basse de l’œuvre.

Copies et dérives

D’autres duchés italiens commandèrent des copies de « la cène » à des peintres confirmés. Le château d’Ecouen en possède une mais aussi l’Abbaye de Tongerlo, l’église des Minimes à Vienne, la Pinacothèque du Vatican et divers monastères. Dali s’en inspirera aussi en 1955.

Autres oeuvres d'art

Gravida tempor dui, vel tempus tellus.

Le cri Le cri

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Etiam ut turpis sagittis

Guernica Guernica

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Etiam ut turpis sagittis

La Jeune Fille à la perle La Jeune Fille à la perle

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Etiam ut turpis sagittis

Copyright Refart © Toute reproduction même partielle est strictement interdite - Conditions d'utilisation
Art | Histoire de l'art | Dossiers artistiques
Refart